Archives de Catégorie: Non classé

Macarons de champignons de Paris

Une belle et bonne idée !

Plaisir et Equilibre

Ça faisait depuis un petit moment que je ne vous avais plus proposé de recette d’apéritifs. Avec le retour du soleil et la chaleur qui ne va pas tarder à arriver, si, si elle arrive ! J’ai des envies d’apéro sur la terrrasse et avec la merveilleuse journée de dimanche dernier que nous avons passée, je croyais qu’on y était déjà, que les apéro au soleil allaient s’enchaîner. Mais… il faut se rendre à l’évidence, ces beaux jours ont duré juste le temps que j’en rêve. Pas de soucis, c’est pas pour autant qu’on va se priver d’apéro ! J’avais repéré ces macarons de champignons de Paris sur Pinterest, où je trouve toujours de belles idées qui me font saliver. Un apéro sain et léger avec une présentation sympathique ! C’est par ici la recette…

Macarons de champignons de ParisPour 12 pièces :

– 24 petits champignons de Paris aux chapeaux bien ronds

View original post 163 mots de plus

4 Commentaires

Classé dans Non classé

Agnès, c’est ta fête !

Collector ! Merci Monett 👍

8 Commentaires

Classé dans Non classé

Pierre de Patience

25 Commentaires

Classé dans Non classé

J’adhère !

un journal...

 

 

Je reprends ici les informations parues début mars dans un article très complet et très intéressant du quotidien “Le Télégramme” et concernant les Bretons. On y apprend beaucoup de choses parfois surprenantes. Jugez plutôt.

 

Alors les Bretons, ils sont comment ?

 

Tout d’abord, les Bretons ont le niveau d’instruction le plus élevé de France : taux de scolarisation des enfants de – 2 ans le plus fort, plus faible proportion de jeunes sans diplôme, plus grand nombre d’inscriptions dans des bibliothèques publiques et un taux de réussite au BAC 2012 de 90.2 % (84,5% pour la France).

La Bretagne est la région de France la plus connectée sur le web et qui compte le plus de groupes sur Facebook. C’est également la région où on lit le plus de quotidiens régionaux.

C’est la région qui a le plus fort tissu associatif, où l’on enregistre le plus…

View original post 513 mots de plus

16 Commentaires

Classé dans Non classé

Derriere chez moi Savez vous quoi qu’y n’y a

Derrière chez moi
Savez vous quoi qu’y n’y a…

y a une chapelle !

2013 03 13 chapelle flourie

la plus belle des chapelles

2013 03 13 briantais

y a un parc !

2013 03 13 briantais 2

le plus beau des parcs…

et y a une auberge !

2013 03 13 brandade morue

avec une fameuse brandade de morue

2013 03 13 cheescake

et le meilleur des cheesecake 

Dans mon jardin

Savez vous quoi qu’y n’y a…

y a une cabane !

2013 03 12 neige 1

une jolie cabane sous la neige…

2013 03 12 neige 2

avec des grands enfants qui profitent des vacances 😉

2013 03 12 PY neige 1

2013 03 12 PY neige 2

2013 03 12 PY neige 3

tralonlalonlere tralonlalonla et tralonlalonlere tralonla 🙂

29 Commentaires

Classé dans "NOUS", Non classé, SAINT MALO

Le Monde dans tous ses éclats à Dinard !

Éclats de bois,

Éclats d’ardoise,

Êclats d’un artiste Bernhard Schroëder…

Dimanche 4 mars 2012

Tous les dimanches, à 16 h, l’artiste Bernhard Schroëder est présent au Palais des Arts pour faire la visite de l’exposition. Le 4 mars 2012, Anne Laure venue de Bourges pour passer le weekend, m’accompagne pour profiter ce cette visite.

Garées vers 15 h 30 devant le casino, nous marchions tranquillement vers le Palais des Arts. Il faisait soleil mais un grand vent soufflait sur Dinard.

En traversant la rue Winston Churchill, j’ai vu un chevalet en bois s’envoler et vernir s’écraser sur les plots verts qui bordent le trottoir : le bois et les ardoises ont volé en éclat sur nous !

Anne-Laure s’est plainte immédiatement de la jambe. Aidée par d’autres passants et sous l’œil hébété d’un automobiliste qui attendait pour tourner dans la rue, nous avons ramassé les morceaux d’ardoises et de bois sur la chaussée pour aller les remettre au propriétaire du Salon de Thé. Deux femmes nous ont accueillies et ont constaté le trou en sang sur la jambe de ma fille fait par le chevalet de leur établissement.

Au lieu d’une visite de l’exposition, une visite aux urgences de Saint Malo s’impose pour faire 3 points de suture 😦

Cet accident de la voie publique aurait pu être bien plus grave. Et c’est avec un sourire de soulagement que nous sommes sorties des urgences pour aller profiter, un minimum, de l’expo : la visite guidée était bien sûr terminée. Mais, nous avons quand apprécier le florilège des thèmes abordés et j’ai pu prendre quelques photos…  :

Foules

Véritables avatars des agoras de la Grèce antique, les foules anonymes de Bernhard Schroëder offrent une vision pure, prégnante et pourtant fantomatique de la solitude contemporaine.

Les 5 Continents

Ré-interprétations, inspirée par Matisse, du désir universellement partagé d’entente cordiale, où la générosité des formes invite à l’optimisme.

Les Bébés

Allégorie méta-métaphorique du roman « 1984 d’Orwell » et du livre de Freud « Malaise dans la civilisation » où le bleu mélancolique et glacé amplifie le regard hypnotique de nouveaux-nés barre-codés, semi-menottés ignorants d’une aliénation subie et jamais achevée…  Peut-être un jour consentie ?

Dimanche 11 mars 2012

Je suis retournée à Dinard le dimanche 11 mars, le temps était calme et il y avait comme un air de printemps dans le paysage :

Et j’ai découvert l’exposition avec l’artiste…

L’artiste…

Autodidacte et sans école
Il a accumulé, troublant personnage,
Sur de nombreux sujets
Une foule de faits dont il a fait sa chair.
Son exigente maîtresse, le silence,
Chaque jour lui livre de nouveaux secrets
Qu’à son tour il offre généreusement
Comme enfants au monde.
Prince en son jardin où dansent mille roses
Il sait doucement par les formes
Soulager bien des maux
Par l’usage des couleurs
Calmer bien des douleurs
Usant de quelque pouvoir pour apaiser les autres
Abusant de son art pour se guérir lui-même
Il dissimule en vain la sensibilité
D’un coeur gros comme ça blessé par des rustres trop proches
Mais toujours ses âmes amies sont là:

Billie Holliday, Fernando Pessoa, Nâzim Hikmet, Frédéric Nïetzsche,

Neil Young, Henry James, Camus, Maurice G. Dantec, Yo-Yo Ma, Jean François Revel,

E.M. Cioran, Jean-Sébastien Bach…
Et tous les autres si nombreux
Qui invariablement lui font dire :
« La Vie est belle, oui Maman, je t’aime et la Vie est belle. »

Un regret qu’Anne Laure est raté cette visite à cause d’un chevalet 😦

J’ai aimé l’univers de Bernhard Schroëder et ses talents, aussi multiples qu’hétéroclites… et fait la connaissance d’un « promeneur » ouvert aux autres et qui invite à la rêverie…

L’artiste raccompagne « ses invités » à la fin de la visite

Dimanche 18 mars 2012

 J’ai voulu partager cette découverte avec un artiste en herbe, rencontré à la chandeleur de cette année, à Dinard…

Visiblement, il a apprécié l’exposition…

et a croqué l’artiste… et Anne Laure… dans tous leurs éclats 😉

Pour résumer :

 « Je rêve d’une foule immense où l’autre est un ami »

Les artistes réunis !

L’oeuvre de Bernhard Schroëder nous parle de nous, toujours de nous, encore de nous… c’est sans doute pour cela qu’elle nous touche au coeur...

et une petite dernière de Pâques revisité…

Dimanche 8 avril 2012

Il pleut sur Dinard

Le Balnéum a réinstallé son chevalet pour attirer les touristes pas très nombreux par ce temps maussade

Les consignes de Madame le Maire sont appliquées…

Le domaine public est utilisé à bon escient…

grâce à 20 kgs !

et, aujourd’hui encore, le trou d’Anne Laure se referme tranquillement sur sa jambe…

Ainsi va la vie !

Ainsi sont réglés les accidents de la voie publique !

25 Commentaires

Classé dans Art - Expo - Festival, Non classé, SAINT MALO

Saint Malo ÉTONNANTS VOYAGEURS 11-12-13 JUIN 2011

Depuis deux ans, le weekend de la Pentecôte, Martine arrive de Charentes pour m’accompagner aux Festival Étonnants Voyageurs… Cette année, elle n’a pas pu venir car s’était engagée auprès de son frère à participer à une randonnée dans la Manche, son pays natal. Nous étions déçues toutes les deux de ce rendez-vous annuel raté…

Je passe l’écluse du Naye, à pied, sous la pluie…

Il ne fait pas beau sur Saint Malo pour ce weekend de Pentecôte, pourtant que de monde ! Et, même si Martine n’a pu venir, je vais aller seule à la rencontre des auteurs et voyager grâce aux lectures, aux cafés  littéraires, à la musique, aux saveurs…  et découvrir les VILLES-MONDES, CULTURES URBAINES

Le Tourville est en visite à Saint Malo :

beaucoup de familles Finistériennes sont venus rejoindre leurs marins…

Chic un pompon rouge !

« Je peux toucher ??? » 

avant de continuer ma route et d’arriver au Palais du Grand Large…

LE CAFÉ LITTÉRAIRE

Au coeur du Festival Maette CHANTREL anime, tout le long des 3 jours et depuis 15 ans, le « Café Littéraire » : 85 auteurs, 30 pays, 50 éditeurs et 26 plateaux… Toute l’actualité littéraire avec de nouvelles voix venues d’Afrique, d’Inde, d’Haïti, des États Unis, du Canada, de Grande-Bretagne, d’Italie, de Pologne… Elles nous disent leur vision du monde à travers des romans, des récits, des témoignages, de la poésie et des biographies.

Dimanche 12 juin – 18 h 00 :  Maette essaye de « DIRE L’INDICIBLE » avec Dany Lafferrière, Yanick Lahens, Kossi Efoui, Herman Koch

Passionnant d’écouter ces auteurs raconter comment ils essayent de traduire la frayeur, la douleur, la souffrance, l’INDICIBLE…

Dany LAFFERRIERE

En publiant « Tout bouge autour de moi, portrait d’Haïti ravagé par le séisme du 12 janvier 2010″, Dany Lafferrière a voulu « jeter comme un drap blanc sur le corps des victimes, les décrire avec précision et tendresse ».

Né à Port au Prince en 1953, grandi dans la ville de Petit-Goâve, Dany Lafferrière était jeune journaliste quand, en 1976, du jour au lendemain, il a dû fuir Haïti, la dictature de Jean Claude Duvalier. C’est à Montréal, où il s’est installé, qu’il a publié 9 ans plus tard son premier livre « Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer »…

« Parvenir à être heureux malgré la dictature,

c’est la chose la plus subversive qui soit »

Un écrivain impertinent et drôle, qui fuit les étiquettes et les idées reçues… J’espère avoir autant de plaisir à le lire que j’ai eu à l’écouter !!!

LE FESTIVAL DE LA JEUNESSE

Annie BOUTHÉMY observe et raconte le monde à travers ses albums jeunesse.

Elle dessine, grave, encre ou peint sur de petits formats, croque en couleurs ou raconte en monochrome…

Annie Bouthémy est aussi douce que ses livres… Elle m’a dédicacé un livre pour  la petite dernière de mon neveu Sébastien, Mérédith, née à Montréal le 26 mai dernier : trop mignon !

EXPOSITONS

De très belles expositions encore cette année :

– ARISTIDE OLLIVIER : Regards de Terre Neuvas

– CYRUS CORNUT : Les Villes comme des Océans

– RÊVEURS DE VILLE : illustrations et bandes dessinées

– LA BATAILLE DE LA PLACE EL-TAHRIR avec les photos d’Alain BUU

et ma préférée « FACE AUX MURS »

En mai 1968, les murs prennent la parole et se couvrent de slogan et d’affiches. Au delà des emplacements réservé à l’affichage publicitaire et électoral, les façades des villes deviennent ainsi un formidable lieu d’expression populaire.

Graffiti, tags, pochoirs, interventions : l’art urbain s’est depuis décliné dans une grande diversité de genres et d’expressions (…) En 1971, Ernest Pignon-Ernest rend hommage aux insurgés de la Commune (…) en recouvrant de corps « sérigraphiés » les escaliers du Sacré Coeur. Plus tard, ces même corps réapparaissent sur les marches du métro Charonne…  Soumis aux aléas des dégradations, des intempéries, l’oeuvre se patine et vieillit jusqu’à disparition, seule ne reste la trace photographique. Initiateur de cette démarche artistique, Ernest Pignon-Ernest ouvre un chemin aux artistes de l’éphémère.

Arpenteurs de villes, ces artistes ont choisi d’interpeller, d’interroger, par leur geste artistique : Zilda, JR…

Et

–  les peintures monumentales  de Paul Bloas, un artiste finistérien, Diplômé des Beaux-arts de Brest, où il vit et travaille depuis 1990.

– et les pochoirs scandés d’aphorismes percutants de Miss Tic…

Pas le droit de photographier dans les salles d’expositions… Dommage ! j’aurais aimé photographier les oeuvres de :

Mais le graff était en direct sur le quai…

Le graff s’institutionnalise et devient un art à découvrir…

LE SALON DU LIVRE à l’espace Duguay Trouin

L’espace Duguay Trouin est transformé, le temps d’un weekend, en grande librairie.

Une rencontre cette année :

Un touareg : Moussa Ag Assarid

En mars 2006, sort Y a pas d’embouteillage dans le désert ! où il narre son arrivée en France et sa vision de la civilisation occidentale en tant que Touareg malien ; ce livre a été tiré à quelque quarante mille exemplaires en français mais aussi à plus de dix mille en coréen et plusieurs milliers en espagnol et italien.

Une petite sélection de livres de poche pour l’été…

Dernière séquence et clôture de l’édition 2011 du Festival en présence de René Couanau, Député Maire de Saint Malo

«Le meilleur Festival depuis 22 ans, car le dernier est toujours le meilleur… Un peu de démagogie, Saint Malo est la Ville et le  Festival de la Libération… »

et de Michel Le Bris, créateur du Festival…

«Les artistes donnent à voir l’inconnu du monde»

Rendez vous est pris au weekend de la Pentecôte 2012 !

26 Commentaires

Classé dans Art - Expo - Festival, Non classé